Orchestre au collège

Orchestre au collège

Le dispositif Orchestre au Collège offre la possibilité à une classe entière de collège, sans distinction, de découvrir la musique à travers l’appropriation d’un instrument. C’est toute la classe qui devient alors orchestre le temps d’une heure par semaine. Se tisse au fil de l’année des liens entre les différents protagonistes que seule la musique permet.

Ce projet musical inscrit obligatoirement dans le projet d’école ou d’établissement offre une pédagogie innovante. Les élèves qui pour la majorité d’entre eux n’ont jamais fait de musique, jouent dès le début en orchestre. Ils apprennent en parallèle la lecture de la musique et la technique instrumentale.Une étude commandée à l’Institut Montaign a démontré que participer à un orchestre au collège a un effet notable sur les capacités cognitives et non-cognitives des élèves.

C’est à travers ce dispositif que Prodig’Art et l’Ensemble C Barré souhaitent donner la possibilité aux collégiens de faire découvrir la musique contemporaine par la création musicale.

Collège Alexandre Dumas de Marseille – Ecole Primaire St Just

Lors de la rentrée scolaire 2015

Un nouveau cycle d’apprentissage a été mis en place dans les écoles et les collèges. Ainsi a été créé un « cycle de consolidation » qui regroupe les classes de CM1, CM2 et 6e. C’est dans ce nouveau cadre que Prodig’Art, l’Ensemble C Barré, le collège A. Dumas et l’école primaire St Just ont souhaité s’inscrire, en développant un projet innovant dans le cadre du dispositif « Orchestre au collège ».

Les élèves du CM1 de l’école St Juste ont ainsi bénéficié en 2015-16 d’un apprentissage musical hebdomadaire encadré par les artistes de l’ensemble C Barré, qui se poursuivra jusqu’à leur année de 6ème au collège Alexandre Dumas. Le 11 mai 2016 a été présentée « Contes d’ici et d’ailleurs », l’œuvre travaillée par l’ensemble des élèves au Théâtre du Toursky dans le cadre de l’Université Populaire, création du compositeur Thomas Keck sur un livret d’Alice Pfister (voir les images du projet).

C’est un nouveau volet de cet Orchestre à l’école qui est mis en place par Prodig’Art et CBarré, avec un projet de création musicale de haute exigence artistique dont la réalisation s’étendra sur une période de deux ans. « Météoriques », oratorio composé par Philippe Boivin sur un livret de Catherine Peillon, impliquera six solistes de l’Ensemble C Barré, l’Orchestre à l’école/collège, l’Orchestre Symphonique d’Aix-Marseille Université (orchestre amateur composé d’étudiants et d’enseignants), et un double chœur à l’école constitué de 100 enfants issus d’écoles primaires de Marseille.

Le 7 Juin 2017 au Théâtre du Toursky
Une première version de l’œuvre sera donnée avec les musiciens professionnels, l’orchestre à l’école et les chœurs d’écoliers issus des quatre villes. Un pianiste jouera une réduction de la partie d’orchestre amateur qui sera orchestrée l’année suivante.

Mai-Juin 2018
La restitution finale de « Météoriques » sera donnée avec la participation de tous les groupes vocaux et instrumentaux, ainsi qu’avec le travail de mise-en-scène, de marionnette et d’ombre d’Aurélie Hubeau.
Ce projet est également soutenu par le CFMI d’Aix-en-Provence et le GMEM.

Collège Gabriel Péri de Gardanne

Prodig’Art a coordonné pour l’année scolaire 2014 / 2015

la résidence de l’Ensemble C Barré au Collège Gabriel Péri de Gardanne avec le soutien du Conseil Départemental des Bouches du Rhône et de la Sacem.
Lors de cette première année de résidence plusieurs acteurs se sont fédérés autour de la création d’un jeune compositeur, Aurélien Maestracci sur un livret de Catherine Peillon.

Plusieurs partenaires ont participé à ce projet :

le CFMI d’Aix en Provence, d’où ont été issus les chefs de chœur qui ont fait travailler les écoliers ; l’école de musique de Gardanne, dont les professeurs ont enseigné la pratique instrumentale aux collégiens; le gmem-CNCM-marseille, qui a apporté son soutien pour la mise en œuvre du système de diffusion électroacoustique.

C’est le 7 mai 2015 à la Friche Belle de Mai qu’a été proposée la représentation de cette œuvre avec l’ensemble des participants (revoir les images de cette première expérience).

Cette action a sensibilisé près de 300 personnes sur scène. Elle s’est accompagnée d’ateliers encadrés tout au long de l’année au collège par Aurélien Maestracci, et par les musiciens de l’Ensemble C Barré. Sébastien Boin a en parallèle conduit des stages de direction musicale auprès des étudiants du CFMI qui ont codirigé l’œuvre avec lui lors des représentations.